vendredi 4 février 2011

Une ligue affaiblie par la guerre

Au début des années 1940, plusieurs joueurs de la LNH ont dû suspendre leur carrière pour joindre l’armée. À cause de ses blessures à la cheville, Maurice Richard avait été déclaré inapte au service militaire. Sa carrière a débuté à cette période dans une ligue en manque de vedettes. Le Rocket s’est vite imposé comme l’étoile de la ligue.

Les autres joueurs ont prétendu qu’il n’était «seulement qu’une vedette des années de guerre». «Quand les boys reviendront, disaient-ils, ils prendraient soin de lui», déclarait Frank Selke, le directeur général du Canadien à l’époque.

Après le retour des joueurs enrôlés, Richard a continué à dominer outrageusement la Ligue nationale de hockey.
«La seule chose qui ait réussi à rattraper Maurice, c’est le temps», avouait Selke au Sports Illustrated en 1960.

Des commentaires? Des suggestions? N’hésitez pas à nous écrire. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire